Forum Bleujonquille
Si vous êtes inscrit pensez à vous identifier

Merci
Forum Bleujonquille


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ContactContact  
Partagez | 
 

 Centenaire de la Grande Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thierry GUYON
Webmaster
avatar

Année d'Incorpo. : 88-90
Messages : 264
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 49
Localisation : Blaye (33)

MessageSujet: Centenaire de la Grande Guerre   Lun 19 Aoû - 18:48


Bonsoir,

Courant avril, j'ai adressé à bon nombre d'associations une note d'information expliquant pourquoi il convenait de commémorer le centenaire de la Grande Guerre. Vos réactions ont souligné la pertinence de cette démarche d'information, mis en évidence l'intérêt que vous portiez à cet évènement et votre implication personnelle ou collective dans la grande dynamique qui monte progressivement en puissance. Soyez-en remerciés.
Compte tenu du travail effectué depuis des mois et des questions que beaucoup se posent et me posent régulièrement, il m'a semblé utile de revenir vers vous en vous adressant en PJ, un point de situation sur les travaux de la Mission du Centenaire et le premier éditorial mis en ligne sur notre site internet « Centenaire.org » que je ne saurais trop vous conseiller d'aller consulter régulièrement.
Bonne fin d'été.

Pièce jointe :


Centenaire de la Grande Guerre.
Point de situation au 1er août 2013.

1. Rappel de la mission du groupement d'intérêt public :

Organiser les grands temps forts du Centenaire entre 2014 et 2018.
Coordonner (Comités départementaux et académiques du centenaire) et accompagner (label centenaire) l’ensemble des initiatives développées dans le cadre du Centenaire et l'effort de développement du tourisme de mémoire.
Informer le grand public sur les préparatifs et le déroulement du Centenaire, grâce à un portail internet de référence.

2. Organisation des temps forts du centenaire :
Les grandes orientations ont été arrêtées au cours d'un déjeuner de travail avec le Président de la République le 24 mai et mises en synergie interministérielle au cours d'une réunion entre les ministres concernés le 1er août à l’hôtel de Brienne, sous la présidence du ministre de la Défense. Elles seront annoncées par le Président de la République début novembre. Pour 2014, après un cycle de manifestations culturelles internationales « Sarajevo, cœur de l'Europe » en Bosnie-Herzégovine du 21 au 28 juin, on s'oriente vers une entrée en Centenaire à l'occasion du 14 juillet, la commémoration de la mobilisation début août, celle de la bataille de la Marne début septembre et le 11 novembre sera naturellement un moment fort d'hommage national, à Paris comme en province.
Tous ces événements trouveront leur place dans un calendrier plus large incluant ceux relatifs à la commémoration du 70e anniversaire de la seconde guerre mondiale et bien sûr les manifestations à l'étranger.

3. Vous avez déjà pu le constater, nous assistons à une montée en puissance dans le domaine culturelle avec la diffusion d'ouvrages nouveaux sur le conflit, des émissions télévisées ou radiophoniques. (comme par exemple la chronique d'Antoine Prost que vous pouvez écouter le matin sur France Inter un peu avant 8 heures). Les 16e Rendez-vous de l'histoire de Blois du 10 au 13 octobre prochain y contribueront. Dés le 1er janvier 2014 s'ouvrira en fait une véritable année culturelle consacrée au premier conflit mondial, ses causes, son déroulement à l'avant comme à l'arrière et ses conséquences.
Tous les projets proposés à la labellisation y contribueront, qu'ils aient été labellisés ou non. Où en sommes nous dans ce domaine ?
Depuis mars 2013, 1265 projets ont été étudiés par le comité de labellisation présidé par le professeur Antoine Prost. 877 ont été adressés par les 103 comités départementaux du centenaire, 162 par les comités académiques du centenaire, 76 par nos ambassades et 150 directement par des porteurs nationaux. Les deux tiers ont été labellisés qui seront inscrits au catalogue national des événements commémoratifs et seront éligibles à des financements à partir du fonds d'initiative.
Cela ne signifie aucunement que les projets non retenus ne pourrons pas être menés à terme. Bien au contraire. Il convient de relever, d'ailleurs, que certaines collectivités locales attribuent fort opportunément leur propre label en complément ou en substitution de celui de la Mission du Centenaire.
A noter qu'en septembre seront affinées en liaison avec les comités départementaux du centenaire les modalités d'une prochaine vague de labellisation.

4. Le site de la Mission « centenaire.org » vous fournira l'essentiel des informations que vous attendez et vous propose des dossiers synthétiques très riches. Vous y trouverez des archives de vos départements et des informations sur les comités départementaux et académiques du centenaire. Vos suggestions seront les bienvenues. Enfin la Mission a signé un certain nombre de conventions de partenariat dont une avec Radio France et une autre avec France Télévisions. Mais il est clair que l’écho que nous souhaitons donner à cet événement dépend aussi très largement de la résonance que vous voudrez bien lui donner au sein de vos associations notamment à travers vos bulletins d'information et tout autres moyens à votre convenance.

5. Les sites du champ de bataille qui courent sur plus de 700 km, de l'embouchure de l'Yser au Sundgau, seront inévitablement des destinations privilégiées au cours des prochains mois. Mais les visiteurs étrangers n'en feront pas une destination exclusive et c'est tout le pays qui devrait profiter de cet intérêt porté à notre pays au cours des prochaines années.
La Mission participe, à son niveau, à la promotion de la filière tourisme de mémoire en collaboration étroite avec le groupement d’intérêt économique (GIE) Atout France, l'association « Tourisme et mémoire de la Grande Guerre », les collectivités territoriales et les ministères concernés. Organisées en novembre 2013 à Lille et Arras, les secondes assises du tourisme de mémoire devraient offrir à toutes les parties prenantes l'opportunité de signer un contrat de destination « Centenaire de la Grande guerre » de nature à promouvoir une offre bien structurée et donc plus attrayante.

6. Le fonds d'initiative destiné à soutenir les projets dont il a été question au §3, est doté de 7 M€, 2 M€ provenant d'argent public et 5 M€ à provenir du mécénat. Une prestation de lancement c'est déroulée le 9 juillet aux Invalides. Les premiers dons arrivent à la Fondation de France à laquelle s'est adossée la Mission du Centenaire. Que notre action dans ce domaine essentiel à la mise en œuvre des projets qui émergent de l'ensemble des territoires soit relayée par vos associations auprès de ceux susceptibles de s'impliquer dans cette action de mécénat, serait une aide particulièrement appréciée*.
Un premier comité de subvention se tiendra en octobre 2013.


Éditorial de Juillet 2013
J - 365

Dans 365 jours, le 14 juillet 2014, en mettant à profit ce grand rendez-vous désormais traditionnel des Français avec leur histoire, nous entrerons vraiment en commémoration du Centenaire de la Grande Guerre.
Dans un an, notre fête nationale invitera au ravivage de leur mémoire tous ceux qui voudront se souvenir ensemble des évènements qui allaient conduire, quelques jours plus tard, à la mobilisation générale et précipiter le monde dans un cauchemar qui allait lui coûtera près de 10 millions de morts.
Parce qu'elle a chamboulé la carte du monde et entraîné des bouleversements sociétaux allant bien au-delà d'un conflit dévorant et de ses effroyables conséquences statistiques, la Première Guerre mondiale constitue, dans notre histoire, une rupture que le temps n'effacera pas.
Qui n’a pas le souvenir d'un grand père racontant avec ses mots à lui, sans haine ni forfanterie, dans une succession d'invraisemblables oxymores, la grouillante solitude, la bestiale humanité, la déchirante camaraderie et l’enthousiaste résignation des tranchées ?
Qui ne se souvient pas de ces douilles d’obus patiemment sculptées trônant fièrement sur la cheminée ?
Qui n'a pas ressenti d'émotion à la lecture de ces quelques lignes arrachées à l'oubli d’un fond de grenier, exprimant toujours, entre exaltation patriotique, vie routinière et abattement moral, l'amour porté à tous ceux que l'on redoutait, par-dessus tout, de laisser seuls.
La Grande Guerre est indiscutablement constitutive de notre mémoire collective !
En attestent ces centaines de milliers de visiteurs français et étrangers qui parcourent toujours, entre l’embouchure de l'Yser et le Sundgau, ces paysages et sites de mémoire encore mal cicatrisés de l’ancien front de l’Ouest, pour comprendre comment des hommes ont pu en arriver là et supporter cela pendant plus de 4 ans et honorer, dans le silence des nécropoles de toutes nationalités, la mémoire de tous les soldats emportés par cette « effusion sanglante ».

Depuis la disparition des derniers poilus, il n'y a plus que les écrits, les images, la pierre et la terre pour témoigner de ce titanesque affrontement. L’intérêt qu’ils suscitent toujours, un siècle plus tard sera, pour notre pays, un puissant moteur de notoriété internationale et de développement économique bien au-delà des seuls territoires du champ de bataille.
Une grande dynamique mémorielle est en marche qui s'exprimera à l’occasion de cérémonies officielles mais aussi à travers plus d'un millier de projets émanant de tous les territoires de notre pays, outre-mer compris. L'état financera la totalité des premières et partiellement les partir du fonds d’initiative de la Mission du Centenaire, sa contribution étant abondée par recours au mécénat, avec l’appui de la Fondation de France et l’implication personnelle de Jean-Claude Narcy, président du Comité des Mécènes* et bien sûr à la générosité de donateurs dont les lettres émouvantes attestent de la pertinence de notre démarche depuis plus d’un an.
Votre engagement résolu à nos côtés sera un encouragement précieux pour tous ceux qui, comme nous, sont convaincus que se souvenir c'est aussi préparer l'avenir.

*Les dons, libellés à l’ordre de la Fondation de France - Fonds du Centenaire, peuvent être adressés soit à la Mission du Centenaire, 109 boulevard Malesherbes, 75008 Paris soit à la Fondation de France, Fonds du Centenaire, 40 avenue Hoche, 75008 Paris.


Général d'armée (2S) Elrick IRASTORZA
Président du conseil d'administration
du groupement d'intérêt public (GIP)
"Mission du centenaire de la Grande Guerre 1914-2014"

_________________



Apprendre à connaître les anciens, c’est pour les jeunes Chasseurs vouloir les imiter un jour.


" Quand le drapeau avance, il faut le suivre ; quand il tombe, le relever pour le porter toujours plus loin ". Colonel DRIANT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleujonquille.fr
 
Centenaire de la Grande Guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tenues des fusiliers marins durant la grande guerre
» Expo à la gare de l'Est "Visages et Vestiges de la Grande Guerre"
» Quelques sites sur la Grande Guerre
» Les femmes dans la Grande guerre en Seine-et-Marne
» Sources de la Grande Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bleujonquille :: "CENTENAIRE WW1 dans vos régions"-
Sauter vers: