Forum Bleujonquille
Si vous êtes inscrit pensez à vous identifier

Merci
Forum Bleujonquille


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ContactContact  
Partagez | 
 

 Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
René de la 65/1A

avatar

Année d'Incorpo. : 1965
Messages : 287
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 72
Localisation : Zillisheim 68720

MessageSujet: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Jeu 31 Oct - 16:20

Ancien du 19eme Chasseur de Villingen ,pour moi le 110 était un peu la survie du 19, infanterie même valeur, je suis malade de découvrir l'info, mort à nos politiques qui vendent la France aux Euro-mondialistes!!!!

Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen
Cette décision «a fait l’objet d’une information préalable de nos partenaires allemands», précise le service de communication de la Défense dans un communiqué, tout en réaffirmant «le plein engagement de la France dans la BFA».
La décision de dissoudre le 110e régiment d’infanterie est dictée, selon la défense, par la nécessité de faire «des choix difficiles quant aux formats» des forces, en raison des contraintes budgétaires.
«Elle n’entame en rien le plein engagement de la France dans la BFA et notre volonté de promouvoir l’utilisation de cette grande unité», écrit le ministère.
«A ce titre, un nouveau régiment aux capacités d’action supérieures, sera rattaché à la BFA afin de renforcer son efficacité opérationnelle», poursuit-il. La France conservera en outre «un niveau d’effectif stationné en Allemagne équivalent à celui des forces allemandes stationnées en France», soit «environ 500 personnels», assure la Défense.
Créée en 1989, la Brigade franco-allemande comprend environ 5.000 hommes, Français et Allemands.
Le 30 septembre, le gouvernement avait annoncé une première série de restructurations dans la défense française, avec notamment la dissolution d’un premier régiment stationné à Carpiagne (Bouches-du-Rhône)- le 4e régiment de dragons (RD) -, dans le cadre de la nouvelle Loi de programmation militaire.
«Un seul cas avait été réservé jusqu’à ce jour pour s’assurer d’échanges préalables approfondis avec nos partenaires allemands: le 110e régiment d’infanterie actuellement stationné à Donaueschingen, qui sera dissous dans le courant de l’année 2014», écrit la Défense.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard Messens
Secrétaire Général
avatar

Année d'Incorpo. : 1966
Messages : 227
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 70
Localisation : Absurdie

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Jeu 31 Oct - 20:15






___________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René de la 65/1A

avatar

Année d'Incorpo. : 1965
Messages : 287
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 72
Localisation : Zillisheim 68720

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Ven 1 Nov - 10:39

Bonjour à tous, bonjour Gérard,
Devons nous garder notre silence et accepter le démantèlement de notre Armée ???
Moi je pense que non, «Marchons, marchons serrons les rangs, morts aux ennemis de la France » c’est bien le refrain que nous chantons au monument aux morts lors des cérémonies officielles. Oui je pense qu’il ne faut pas trahir nos anciens. Nous regrouper dans nos associations patriotiques et pouvoir crier haut et fort notre mécontentement seraient souhaitable.
Voila un sujet à noter à l’ordre du jour pour les prochaines réunions d’amicales.
Merci de m’avoir lu, j’attends vos réactions.
René membre de l’Amicale des anciens du 31 à Mulhouse et de l’Amicale des anciens Chasseurs de Grivesnes anciens du 19eme BCP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard Messens
Secrétaire Général
avatar

Année d'Incorpo. : 1966
Messages : 227
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 70
Localisation : Absurdie

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Ven 1 Nov - 23:12



Bonsoir René, bonsoir tous.

Non René, je ne garde pas le silence, ma position m'oblige à taire mes opinons qui pourraient être exprimées avec violence.
Pour t'avoir répondu par ailleurs, tu le sais, ce que l'Armée vit est simplement sa destruction de l'intérieur, voulue par des
gens qui ne sont pas des amoureux de la France, qui ne sont même pas français si ce n'est de plastique !
Je n'en dirai pas plus sauf que je déteste ce que je vois.
:evil:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacquemet

avatar

Année d'Incorpo. : 89/08
Messages : 3
Date d'inscription : 02/11/2013
Age : 48

MessageSujet: Ancien du Beau 19   Sam 2 Nov - 15:04

Bonjour, je suis un ancien du beau 19 qui été stationné a Villingen , ca m'a fait vraiment mal au cœur d'apprendre la dissolution de ce régiment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacquemet

avatar

Année d'Incorpo. : 89/08
Messages : 3
Date d'inscription : 02/11/2013
Age : 48

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Sam 2 Nov - 15:06

Oui aussi pour le 110 je trouve ca honteux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René de la 65/1A

avatar

Année d'Incorpo. : 1965
Messages : 287
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 72
Localisation : Zillisheim 68720

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Dim 3 Nov - 0:12

C'est fini!!!!!!!!!!!!!!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian CALET
Admin
avatar

Année d'Incorpo. : 1970
Messages : 71
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 66
Localisation : I.D.F

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Dim 3 Nov - 19:16

Bonjour à tous,

Le 110 avait été récréé le 1er juillet 1964, à Donau., avec  les éléments de deux corps d'élite qui venaient d'être dissous :

- le 30ème BCP cheers 

- le 4ème R.T.M

Un petit extrait de l'historique du 30 :



" Et c'est le défilé devant les autorités et le Fanion... Le Général CRAPLET, par un geste touchant, a tenu à ce que le Chef Corps passe en revue à ses côtés le nouveau Régiment dont le 30ème forme un bon tiers.

Dans la journée, le Général GÉRARD LECOINTE avait, par une lettre, fait savoir combien il regrettait de ne pas avoir été là.

22 heures 30, le 4ème R.T.M. à son tour fait ses adieux à son drapeau (tous les personnels du Régiment, c'est-à-dire 86 Officiers, 155 Sous-officiers, 133 Caporaux-chefs et Caporaux et 955 hommes sont mutés au 110ème R.I.M qui reçoit également le matériel, les avoirs des Mess et Foyers et le boni d’ordinaire du 4ème R.T.M)  et à 0 heure 30, le 110ème R.I.M  formé des 4ème R.T.M. et 30ème B.C.P., reçoit son drapeau.  "


A force de dissoudre, on aura bonne mine si le Lichtenstein nous déclare la guerre 🐱

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://30e-bca-bcp-gcm-gc.forum-actif.info/forum
René de la 65/1A

avatar

Année d'Incorpo. : 1965
Messages : 287
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 72
Localisation : Zillisheim 68720

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Dim 3 Nov - 20:16

Ce n'est pas le le Lichtenstein qui me préoccupe, la France est déjà en situation ou l'Armée pourrait jouer un rôle très important!!!
Une Nation sans Armée, est une Nation en voie de disparition..............

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René de la 65/1A

avatar

Année d'Incorpo. : 1965
Messages : 287
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 72
Localisation : Zillisheim 68720

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Lun 4 Nov - 15:54

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René de la 65/1A

avatar

Année d'Incorpo. : 1965
Messages : 287
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 72
Localisation : Zillisheim 68720

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Lun 4 Nov - 15:57

Bonjour à tous, ci dessous les réactions des élus et politiques de Donaueschigen, la traduction n'est pas 100%, mais l'essentiel y est bonne lecture,

Guido Wolf, président du Landtag de Bade-Wurtemberg , la CDU et député de la circonscription de Tuttlingen - Donaueschingen est en état de choc fondamentalement . " Donaueschingen peut maintenant ne serez pas déçus ! " C'était un coup dur pour les soldats affectés eux-mêmes , mais aussi pour la ville toujours accueillante et cosmopolite de Donaueschingen, dans l'amitié germano- française dans la vie quotidienne est devenu tangible. " Si les Français ne sont plus cantonnés à Donaueschingen , il manque quelque chose dans la vie de cette ville », a déclaré Guido loup est affectée. Avec les peuples brigade franco-allemande a obtenu dans la ville du Danube "Visages " , si amitiés permanentes . Parce qu'ils voulaient continuer à construire, parce que « le départ de la ville » ne signifie pas « au revoir du fond du cœur . " Guido loup a regretté le commutateur de position française en sa qualité de président du Landtag .

Vous avez , mais dans le passé également eu de nombreuses occasions de profiter de la brigade franco-allemande à Donaueschingen en tant que plate-forme et un lieu pour le maintien des relations étrangères du Parlement. Pour la circonscription membre Guido Wolf, cependant , sont maintenant toutes les forces politiques , y compris au niveau de l'Etat , tenus de ne pas quitter la ville de Donaueschingen sous la pluie.

«Cette annonce a attiré l' Donaueschingen froid. Donaueschingen a servi comme une municipalité locale aussi le pays doivent maintenant servir national et de l'état de la situation de la communauté, " Wolf et renvoyant la structure d'accompagnement spécifiquement demandé aide à assumer les changements sur le terrain . Guido Loup veut se réunir prochainement avec le maire Bernhard Kaiser pour discuter de l'assistance possible par le pays.

Pour la gestion globale de l' princière Fürstenberg président Hans- Rüdiger Schewe dessine un curriculum vitae. Il est également vice-président de la CCI Schwarzwald- Baar -Kreis. Commentaire général aux décisions politiques traditionnellement réticents à jamais et rarement en public. Compte tenu de l' importance de ce processus qu'il a prononcé hier à la Forêt-Noire ce messager , mais un communiqué. La décision du ministère français de la Défense pour la résolution de la 110e Régiment d'infanterie est profondément regrettable et dans le contexte de grands efforts du côté allemand pour éviter cette décision aussi difficile à comprendre. " La Brigade franco-allemande a été et est une salle de l'amitié germano- française , leur prise en charge est une mission historique et de la responsabilité . Régiment de Donaueschingen est une partie intégrante et importante de la vie publique. Concernant les conséquences de la dissolution du régiment sur le plan économique et social vie de la cité et de la région ne peut être supposé , il sera sévère en tout cas " . L'écart , les soldats et leurs familles restées au pays , sera difficile à fermer. Pour la ville c'est un coup dur pour l'Agence pour le développement urbain devant un nouveau défi.

D'un " vrai désastre " parle du groupe parlementaire FDP au Mark Kuttruff . "J'ai entendu les nouvelles sur les nouvelles et pensée ... maintenant il est arrivé : .. Déduction de la 110e germano- prussienne régiment d'infanterie , nous perdons à Donaueschingen , si une pièce a vécu et tout perçue comme une question de cours en Europe Cette étape ne pèse pas seulement socialement difficile il est également un tournant pour le développement urbain représente tout un quartier va maintenant être développées à moyen terme - c'est demain des conséquences directes sur le budget 2014 et une planification financière à moyen terme !

Markus Kuttruff : Développer un concept

Il doit maintenant être notre but très rapidement prospectifs concepts - si possible avec notre voisin France - à se développer, que ce soit un campus universitaires bi , qui sont appropriés pour l'infrastructure donnée ou un parc d'affaires binational .... il n'y a pas beaucoup de temps , la déduction est bien sur très court préavis.

Et une chose est certaine , malgré tout confiance et le soutien : pour l'implantation des Jägerbatallions résultats allemands dans une situation complètement nouvelle " .

Reinhard Müller (CDU) est la décision d'un coup qui va aux reins. » Ont eu toujours eu l'espoir qu'il pourrait en être ainsi. Maintenant, c'est un gros coup , qui va à la substance et l'impact sur les familles à l'intérieur. Je suppose que Thorsten gratuit également utilisé pour a , mais sur la décision des Français peut affecter ni la ville ni la politique allemande . C'est beaucoup de questions sont maintenant soulevées, et le conseil doit rapidement trouver des réponses. cela ne serait pas surprenant que le bataillon d'infanterie 292e serait déduit . serait alors la fin de Donaueschingen comme une ville militaire et d'une tradition de 400 ans . l' Giants parler de la zone d'entraînement et la décision dans ce cas serait donc invalide. Pourtant, il ne doit pas être brisé sur le genou . , l'approche de la France, ici avant les vacances comme un changement profond de faire connaître , je pense déjà pas juste, comment ça s'est passé et qui est beaucoup à penser sur . je pense que cela a été mis sur une surprise rapide. cette situation commence avec une politique locale de toutes les autres questions dans les prochains jours une fois que le fond . Toutefois, la nouvelle situation aura également une incidence termes budgétaires, sans aucun doute. elle doit également être considéré pour obtenir la superficie de la caserne comme une zone de développement dans le financement à elle, une partie d'être en mesure de financer les tâches de tous par des subventions en attente des tâches structurelles. , car une belle entree avec volets baissés est un tel droit complexe à l'entrée de la ville n'est pas sûre ».

Claudia Jarsumbek , GUB porte-parole , qui était farouchement en été contre l'expansion de la zone d'entraînement du site Middle, parlait pas du tout surpris par les nouvelles de Paris . " Je ne voudrais pas tomber dans la torpeur, bien au contraire. Parce que je vois une opportunité pour le réaménagement urbain et re-planification », explique- t-elle. Pour le politicien local, qui est répandu ambitions à une candidature OB, mais c'est aussi celui initialement pas de nouvelles zones de développement sont affichés sur un site vierge , mais nous avons besoin maintenant d'utiliser les zones urbaines intérieures . «Ce sont tous d'excellents endroits dans le centre de la ville. "

Pour un éventuel assainissement des sols des sites contaminés en raison des 20 millions d'euros pourrait être utilisé, qui étaient prévus pour le champ de tir . Cette version est encore à ses yeux " gaspillage de l'argent des contribuables. " Qu'il s'agisse d'un éventuel plan de la ville ou avec un investisseur qu'il faut maintenant penser à la paix.

Claudia Jarsumbek : amitié reste

En outre , elle fournit pas d'effets néfastes sur l' amitié germano - française pour Donaueschingen, parce que cela est principalement tirée par le jumelage avec Saverne. " Et la situation ne changera pas. "

" Oui , j'étais presque choqué quand j'ai entendu cela à la radio. Maire Empereur a parlé des émotions », explique Jörg Puss (AOP) . Puis j'ai réalisé que j'étais dans la mi-quarantaine Donaueschingen sait pas autrement . Les uniformes, les voitures avec le drapeau bleu et le joint " ville dans la ville " . Certes, il aura une influence sur l'infrastructure et le marché du logement , lorsque 1.000 personnes adoptent d'un endroit comme Donaueschingen . Un défi pour nos urbanistes . En outre, pour plus de 150 employés civils et de la vie du club, un changement se fera sentir . "

«Le fait que le 110e Régiment d' Infanterie sera déduit en 2014 à la France , qui avait depuis quelque temps dans la conversation, n'est pas si surprenant", dit le SPD du conseil de district Jens Loew . C'était dommage que de telles choses ne seront jamais traitées avec la plus grande honnêteté . «Ces secrets vont aider tout le monde et faire de la politique tout simplement incroyable ! " Maintenant, qu'est-ce que cette décision du ministère de la Défense français pour la ville de Donaueschingen ? «D'abord, le chasseur Bataillon 292 comme prévu stationné à Donaueschingen . Par ailleurs, le déjà intégré directement dans la brigade autorités françaises franco-allemandes doivent être occupées par les forces françaises. " Par conséquent, on peut supposer que la preuve n'est pas immédiatement effet notable se montrer . Long terme, je mais de grands changements, comme doivent le faire en vue de l'avenir du développement urbain de certains à la fois sur le marché du logement et dans la zone du site de la caserne d'aujourd'hui. Le nouveau OB de Donaueschingen fera bien trop tôt pour commencer à penser à une re-planification des quartiers touchés complet . " Cependant , devraient être considérées à la lumière de la planification au ministère de la Défense que par le déploiement simultané du Bataillon 292 d'une transition en douceur avec des délais correspondants sera donc Loew .

Pour le porte-parole du SPD Wolfgang Karrer, ce fut un choc d'apprendre en vacances à la promenade sur le quai à Marseille il . Ironie du sort, même en France. " Le retrait des Français est un Bang et sera socio- politique, culturelle, urbaine et la structure Club réfléchie. Aussi, les prix de l'immobilier vont baisser, il craint . " Nous avons maintenant 2015 deux ans pour nous faire réfléchir , être présentée comme une zone de réaménagement et de puiser dans les ressources du système de financement. La situation confond également le budget des réserves pour cette tâche sont nécessaires. Donc, ce qui devrait être fait la queue ? "La situation exigera que toutes les forces à de nombreux niveaux à Donaueschingen .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René de la 65/1A

avatar

Année d'Incorpo. : 1965
Messages : 287
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 72
Localisation : Zillisheim 68720

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Lun 4 Nov - 22:25

Bonsoir à tous, allez regardez les, ils ne méritent pas d’être dissous!!!!

http://www.youtube.com/watch?v=tCZInk63ip8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René de la 65/1A

avatar

Année d'Incorpo. : 1965
Messages : 287
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 72
Localisation : Zillisheim 68720

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Jeu 7 Nov - 0:01

Dissolution du 110ème régiment d’infanterie : réaction d’un militaire
06/11/2013 – 15h00
PARIS (NOVOpress) - Novopress publie en exclusivité le témoignage d’un militaire français suite à l’annonce de la dissolution du 110ème Régiment d’Infanterie, basé en Allemagne.
Le régiment de Port au Prince va être dissout… L’annonce peu retentissante dans les médias jeudi dernier de la dissolution du 110ème régiment d’infanterie, c’est-à-dire 1000 hommes et leur famille, démontre, s’il en était encore besoin, que les médias sont inféodés au pouvoir en place ou devrais-je dire au « régime » ou encore, mot cher à Jean d’Ormesson, à l’inaptocratie actuelle.
La programmation des départs des unités au Mali est prévue jusqu’en 2015. C’est dire si les blabla du chef de l’État qui vient de dire que la France y resterait après avril 2014 suite à l’assassinat des deux journalistes de RFI sont pleins de sens…
Cette dissolution nous prouve également que c’est bel et bien la vision électoraliste de nos dirigeants qui commande une fois de plus dans toute restructuration, délocalisation ou dissolution, car en Allemagne on ne craint pas le vote sanction ! En effet, dissoudre un régiment – vu le peu qu’il nous en reste – est déjà en soit plus qu’hallucinant ; mais quand celui-ci est un régiment d’infanterie, ça relève du délire, quand on sait que le taux d’activité de l’infanterie à 20 régiments était de 120% l’année dernière, on a du mal à s’imaginer avec 1 et même 2 régiments en moins à l’horizon 2016.
Le coût ? Sans revenir sur les 20 ou 25 millions donnés pour libérer les otages (combien de régiments pourraient vivre avec cette somme… ?) le ministre trouve 30 millions à donner aux bases de défense, merci M. le ministre, il en faudrait trois fois plus pour que tout rentre dans l’ordre…
L’infanterie est également l’arme qui a payé le plus lourd tribut au combat ces dernières années. Elle est et fut de tous les combats, Liban, Afghanistan, Kosovo et les théâtres d’opérations en Afrique. Les fameux théâtres qui devaient fermer ou diminuer les effectifs tel la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Tchad ou encore la Centrafrique. Hélas, les derniers évènements ont montré que notre présence était nécessaire en Centrafrique. D’ailleurs, un « Guépard » d’un millier d’hommes, c’est à dire des unités en alerte, va partir renforcer les troupes sur place.
En toute logique, l’armée de terre et l’infanterie en particulier, déjà en surchauffe, ne pourront absorber les missions de demain. Entre les missions ponctuelles, les opérations intérieures (OPINT) type Vigipirate et les centres où les unités doivent obligatoirement passer pour être évaluées sur un cycle de 48 mois, il n’y a plus de possibilités de s’entraîner ! Je ne parle même pas des opérations extérieures (OPEX) ! Celles-ci se préparent entre 4 et 6 mois avant la projection que ce soit en Afrique ou ailleurs dans le monde. Les OPEX sont prévues à l’avance sur deux ans sauf cas d’urgence comme le Mali. D’ailleurs, pour le Mali, la programmation des départs des unités est prévue jusqu’en 2015. C’est dire si les blabla du chef de l’État qui vient de dire que la France y resterait après avril 2014 suite à l’assassinat des deux journalistes de RFI (qui soit dit en passant, tels les Ghesquière et Taponier de base, n’en ont fait qu’à leur tête) sont pleins de sens…

Polynésie, Antilles et Guyane sont les départements les plus criminogènes.
De même les militaires français partent également sur le territoire national au bout du monde, j’entends par là la Polynésie, Antilles et Guyane qui sont bien sûr les départements les plus criminogènes (Guadeloupe pour les meurtres, Guyane pour la drogue et les clandestins…). C’est pratique un militaire, on le met là où l’on veut et il la ferme. Mais je m’égare. Revenons à nos moutons et à l’ignorance des officiers généraux les plus hauts placés quant aux réels besoins de nos armées. Je dirais même plus, la non-assimilation et la non-compréhension du ras-le-bol qui agite la troupe.
Chaque année est établi un rapport sur le moral au sein des armées qui va, bien évidemment de mal en pis, et qu’en est-il des conséquences ? Pas d’augmentation, pas de nouveaux matériels (ou alors de qualité moyenne voire médiocre) mais des restructurations… L’armée de terre de demain sera plus qu’à l’aise dans le Stade de France ! Fini les 80.000 hommes, c’est déjà de l’histoire ancienne !
Sans revenir sur le fait qu’il ne faut pas dissoudre de régiments d’infanterie, il y avait peut-être d’autres choix que le 110ème. Qu’en est-il du Régiment de Marche du Tchad, arrivé sans le vouloir en Alsace, peu apprécié des locaux, ayant entrainé une surpopulation de militaires sur la garnison de Colmar et donc l’interdiction des boîtes de nuit aux militaires ? Cette mutation est prise comme une punition par les officiers et les sous-officiers rentrant de séjour en Outre-mer. Mais on ne touche pas au régiment du serment de Koufra… Que dire du 152ème RI ou du 35ème RI où l’état d’esprit est morose et où les sous-officiers supportent de moins en moins l’ambiance de travail. Des communes situées à gauche peut-être…

Les OPEX se préparent entre 4 et 6 mois avant la projection que ce soit en Afrique ou ailleurs dans le monde.
Et puis pour maintenir la Brigade franco-allemande, intégrer le 1er RI en son sein ? « Un régiment aux capacités supérieures ». Supérieures ? Aujourd’hui le rythme des opérations fait qu’il y a un vrai nivellement du niveau des unités combattantes et s’il y avait un moyen de comparer, ce serait sur les investissements consentis et les évaluations annuelles et là le 110 tire son épingle du jeu. Dans son allocution le CEMAT a indiqué que le régiment était excellent ! Effectivement, rien que dans les derniers mois, le 110ème RI a rarement démérité que ce soit en tir (record national des tireurs d’élite au Centre d’entrainement de l’infanterie au tir opérationnel), à l’intégration en école d’officiers (4 intégrations sur 67 admis), pluie de records au GAM (groupement d’aguerrissement en montagne) et même champion de la ligue est en rugby. Chaque compagnie est partie en un peu plus d’un an, que ce soit au Tchad, en RCA en Polynésie ou à Djibouti. Que faut-il de plus ? Les infrastructures ? Les bâtiments ont été ou sont en cours de rénovation, les bâtiments capables d’accueillir le FELIN y sont depuis plusieurs années, de plus c’est le seul régiment qui dispose d’une compagnie de maintenance régimentaire, son parc de véhicules est exceptionnellement élevé… Qu’on m’explique… Il n’a pas de VBCI ? Ah, et bien le 1er RI non plus donc cet argument ne pèse pas lourd.
Le 1er RI ne veut pas de la BFA (Brigade franco-allemande, ndlr), il va y rentrer à reculons. De plus, depuis plus de 20 ans que le 110ème RI pratique la binationalité au quotidien, la pratique de l’anglais ou de l’allemand par les cadres est régulière et la particularité du travail avec les Allemands situés dans la même caserne y est pour beaucoup. Que vont devenir les manœuvres en commun avec un régiment situé en Lorraine et un autre en Allemagne ? On le voir déjà avec le 3ème régiment de hussards rentré en France il y a 2 ans qui ne pratique plus d’exercices binationaux.
La BFA était considérée l’année dernière comme un modèle au niveau de la gestion de son budget par le Commandement des Forces Terrestres, gageons que le 110 y soit pour beaucoup.
Bref, Port-au-Prince est un régiment où les gens se plaisent, sont intégrés dans la vie allemande, et représentent avec leur famille 10% de la population de Donaueschingen. Mais il est évident que ces familles ne pèsent pas lourds dans le jeu politique. Une fois revenues en France, elles seront noyées dans le troupeau des votants.
Bien vite oubliés les beaux discours des différentes cérémonies commémorant le cinquantenaire du Traité de l’Élysée tout au long de l’année 2013, enfin, avant le mois d’août car comme toujours, les mots prononcés avant l’été sont bien vite oubliés dès la rentrée…
Bon courage donc à tous ceux qui vont souffrir de ces restructurations, en France comme en Allemagne, qu’ils soient civils ou militaires. L’armée française continue le processus de destruction entamé depuis déjà plusieurs années. Honte aux gouvernements successifs et aux chefs militaires qui ont préféré leur carrière à leur honneur. Qu’ils arrivent les Saint-Marc et les Bigeard de demain, mais vite !
Xavier de Blagnac
Ancien du 110ème RI


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René de la 65/1A

avatar

Année d'Incorpo. : 1965
Messages : 287
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 72
Localisation : Zillisheim 68720

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Ven 8 Nov - 23:00

Bonsoir à tous, Les Allemands manifestent leurs soutien aux Militaires du 110eme RI

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
René de la 65/1A

avatar

Année d'Incorpo. : 1965
Messages : 287
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 72
Localisation : Zillisheim 68720

MessageSujet: Re: Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen    Ven 8 Nov - 23:24

Info Donaueschingen

DONAUESCHINGEN (aiguiser). La dissolution décidée par le gouvernement français 110. Régiment d'infanterie et la déduction des soldats français résultant des Donaueschingen signifier une coupe financière profonde pour l'emplacement de garnison. Le Kämmerei a employé les premiers calculs qui expliquent clairement que les revenus urbains diminueront à cause des nombres d'habitants descendant. Des investissements élevés alignent en même temps, puisque la ville envisage d'acheter les surfaces devenant libres.
En été la France commence de l'année à venir, à prendre la patrie ses soldats dans - un processus qui sera terminé après état actuel seulement fin 2015. De cette façon, des Donaueschingen cette période se perdent à la ville environ en 1800 habitant : Membres des forces armées, personnel civil et membre. Le train de manière laissera des traces financières. Alors l'hôtel de ville dans sa présentation pour la réunion de conseil municipal écrit les revenus d'après la loi de péréquation financière prochain mardi, diminuer à partir de 2015. Un montant précis n'est pas appelé. À partir 2017 rétréciraient toutefois les revenus autour de 665 000 EUROs chaque année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Brigade franco-allemande: dissolution du 110e régiment d’infanterie français de Donaueschingen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 21e régiment d'infanterie de marine
» 167è Régiment d'Infanterie 1914-1918
» Chant du 9° Régiment d'Infanterie de Marine
» Les soldats et le parcours du 167e Régiment d'Infanterie et par extension, de la 128e Division d'Infanterie en 1914-1918
» 91éme régiment d'infanterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bleujonquille :: "Discussions générales"-
Sauter vers: